Aller au contenu principal

Notre présence territoriale

agir au service

des territoires

Chaque année, la CCI Paris Île-de-France accompagne au quotidien des milliers de porteurs de projet ou de dirigeants d’entreprise mais aussi l’ensemble des territoires dans leur développement économique. Pour mener son action au plus près du terrain, elle s’appuie sur la force de son réseau local et sur l’expertise de ses conseillers implantés au sein de ses 6 CCI départementales (CCID) et de ses 2 CCI territoriales (CCIT).

75 - Paris

78 - Yvelines

92 - Hauts-de-Seine

93 - Seine-Saint-Denis

94 - Val-de-Marne

95 - Val-d'Oise

77 - Seine-et-Marne

91 - Essonne

75

Développer 

la proximité

avec les

entreprises

Entretien avec

Dominique Restino, 
Président de la CCI Paris

L’activité économique parisienne a été profondément perturbée en 2019 par de multiples évènements. Quels soutiens avez-vous apporté aux commerces et aux entreprises ?

Tout au long d’une année particulièrement difficile (« Gilets jaunes », catastrophe de la rue de Trévise, incendie de Notre-Dame, mouvements sociaux et grèves de fin d’année…), les élus et les équipes de la CCI Paris ont été mobilisés à de nombreuses reprises, sur le terrain, afin de soutenir les commerçants et les chefs d’entreprise face aux dégradations et les accompagner concrètement dans les démarches administratives, notamment en matière d’assurance.

Au-delà de ce travail de proximité, quelles ont été vos principales priorités d’action durant l’année écoulée ?

La CCI Paris a poursuivi ses actions en faveur de la transition digitale des commerces et des TPE, de l’accompagnement des start-up parisiennes et du développement de ses services de reprise-transmission des entreprises.

Quel projet développez-vous actuellement ?

Engagée en faveur du retour à l’emploi et de l’insertion professionnelle, la CCI Paris a lancé le Club des entreprises inclusives « Paris, une chance ; les entreprises s’engagent ! ». Déclinaison d’une opération nationale voulue par le Président de la République, ce Club fédère les entreprises prêtes à agir en faveur du recrutement des publics éloignés de l'emploi, et focalise son action autour de trois priorités : la promotion de l'apprentissage, le recrutement des jeunes issus des quartiers « Politique de la Ville » (dans le cadre du dispositif « emplois francs ») et les réfugiés.

Focus

#JaimeMonCommerce :

une campagne de soutien au commerce parisien

La CCI Paris a lancé un appel à la mobilisation des Parisiens et des acteurs économiques à travers une campagne pour soutenir le commerce parisien durement touché par les mouvements sociaux.

Avec le slogan « J’aime mon commerce parisien, je le soutiens. Le commerce, c’est la vie ! », cette campagne s’adresse à la fois aux consommateurs parisiens ainsi qu’aux organisations œuvrant pour l’économie et l’attractivité de Paris.

Cette initiative parisienne a été reprise au plan national avec le relai du réseau CCI France et déclinée, notamment dans les Hauts-de-Seine.

Témoignage de Dominique Restino

78

être un

facilitateur

pour les

entreprises

du territoire

Entretien avec

Gérard Bachelier, 
Président de la CCI Versailles-Yvelines

Quelles ont été, en 2019, les grandes orientations de la CCI pour accompagner les entreprises du territoire dans leur développement ?

La CCI Versailles-Yvelines se positionne comme un facilitateur de démarches et un connecteur pour les entreprises. En 2019, nous avons poursuivi nos actions d’information, de conseils, de formations et de mise en réseaux des porteurs de projets et des entrepreneurs des Yvelines.
Accompagnements en matière de RH, développement durable, économie circulaire, digital… la variété de notre offre pour les dirigeants est grande ! Et chose importante, nous nous efforçons de leur proposer ces accompagnements à moindre coût grâce au développement de programmes co-financés.
Cette année encore, nous avons déployé de nouveaux réseaux d’entreprises avec des programmes thématisés autour du développement commercial et du développement personnel. Nos réseaux PLATO ont à nouveau réuni plus de 300 PME membres et 56 grandes entreprises. Le déploiement des réseaux est essentiel pour les dirigeants qui en retirent des bénéfices avérés.

De nombreuses actions ont été conduites tout particulièrement en faveur des commerçants, CHR et professionnels du tourisme…

Via nos conseillers commerce et les managers de ville, mais aussi grâce à nos actions de promotion du territoire de la Vallée de Seine notamment avec la mise en place du Club Escales, nous avons développé des outils aidant à la promotion de l’offre des commerçants et au dynamisme de leurs points de vente. Dans la cadre de partenariats avec les collectivités locales, nous les avons aussi accompagnés dans de multiples domaines : digitalisation, RH, amélioration de la qualité de l’accueil.Le commerce fait partie de l’ADN même de notre CCI. Aussi, je souhaite dire à chaque commerçant de ne pas hésiter à pousser la porte de leur Chambre de commerce.

Focus

Aux côtés des collectivités pour soutenir

le commerce de proximité

La vitalité du commerce est une composante essentielle du bien-être des habitants et de l’attractivité économique du territoire.

Depuis de nombreuses années, la CCI Versailles-Yvelines agit aux côtés des collectivités du département pour redynamiser l’activité commerciale dans la cité et soutenir individuellement les commerçants dans le développement et la modernisation de leurs points de vente.

En 2019, sept villes des Yvelines ont été retenues pour intégrer le programme national Action Cœur de Ville, porté par la Banque des Territoires. Chacune d’entre elles a proposé de manière spécifique des projets destinés à renforcer l’attractivité de leur centre-ville dans les domaines de la culture, du commerce, du logement ou encore des mobilités et des services. La CCI est à leurs côtés pour mettre en place leur programme. Elle poursuit également son action au cœur des centres-villes des Yvelines grâce à la mise à disposition de managers de ville. En 2019, plusieurs conventions ont ainsi été signées avec les communes de Plaisir, Les Mureaux, Achères, Andrésy et Chanteloup-Les-Vignes. Cette démarche va s’amplifier en 2020 avec l’installation d’un digital manager à Mantes-la-Jolie et d’un manager du commerce à Meulan.

92

Agir pour

l'attractivité,

soutenir

les jeunes

entreprises

Entretien avec

Patrick Ponthier, 
Président de la CCI Hauts-de-Seine

Tout au long de l’année 2019, la CCI Hauts-de-Seine  a mené différentes actions pour soutenir les initiatives entrepreneuriales sur son territoire. Pouvez-vous nous fournir quelques exemples ? 

Nous avons  organisé en partenariat avec le Catalyseur de l’innovation et l’entrepreneuriat et Paris Ouest La Défense, le 1er SUMMER INVEST 2019, un évènement qui a rassemblé plus de 360 entreprises et 115 financeurs. Notre ambition est d’installer SUMMER INVEST dans le paysage des conventions de financement franciliennes.
La CCI a également reconduit, avec ses partenaires, le concours départemental des jeunes entreprises Made in 92. L'édition 2019 a enregistré 400 candidatures, mis en avant 44 demi-finalistes et primé 12 pépites lors d’une grande soirée, devant plus de 600 invités au Théâtre d’Asnières-sur-Seine. La cérémonie a été suivie d’un networking géant, très attendu par les participants.
Ces évènements témoignent de notre capacité à fédérer les acteurs du développement économique local autour de projets.

La CCI a déployé également la convention de partenariat avec le conseil départemental des Hauts-de-Seine. Quels sont les principaux objectifs de cette convention ?

Cette convention a un double objectif : développer l’attractivité des Hauts-de-Seine et renforcer le rayonnement international du département. Parmi les actions que nous avons menées, je citerai en particulier l’accompagnement des commerces impactés par des travaux d’aménagement, le concours des meilleures initiatives de rénovation et de création de boutiques Hauts-de-Seine Shop & Design, la mise en réseau des incubateurs et des tiers lieux. Le Département est également partenaire de Made in 92.

Quelles sont les principales actions programmées pour 2020 ?

2020 sera consacrée en priorité aux actions en faveur de l’Innovation avec 2 cibles : les jeunes entreprises et les entreprises orphelines d’innovation, d'une part, et les projets territoriaux tournés vers le commerce d'autre part. La CCI Hauts de Seine démultipliera, pour l’ensemble de l'Île-de-France, ses services de conseils vers les jeunes entreprises qui souhaitent se financer pour assurer leur développement. 

FOCUS

Une CCI au cœur de l’écosystème entrepreneurial

En 2019 de nombreux accords ont été conclus avec les collectivités locales pour favoriser l’éclosion et le succès de projets d’entreprises et de commerces.

La  CCI Hauts-de-Seine s’est ainsi associée au lancement et à la réussite du Catalyseur. Ce nouvel espace d’échanges, créé par le territoire Paris Ouest La Défense et ses onze communes, a pour vocation de connecter l'ensemble des initiatives du territoire liées à l'entreprenariat et à l’innovation. 

En parallèle, de nombreuses actions en faveur des pépinières d’entreprises telles que Quai des entrepreneurs à Gennevilliers ou encore Pep’IT à Nanterre ont été initiées pour soutenir les entreprises en pleine croissance.

La CCI Hauts-de-Seine a aussi encouragé la création de la Maison des entrepreneurs, véritable « Créa Tech » à Fontenay-aux-Roses qui rassemble les acteurs publics de la création d’entreprise et les porteurs de projet pour un enrichissement mutuel et elle s’est associée à l'ouverture de La Place, l’espace de coworking de Garches. Les demi-finales Sud et Nord du concours Made in 92 se sont tenues dans ces 2 sites.

Dans chacun de ses lieux emblématiques de l’entrepreneuriat des Hauts-de-Seine, des permanences, des Business Cafés, des ateliers ont été organisés pour répondre aux demandes des chefs d’entreprise.

93

S'engager

pour l'emploi

et l'insertion

des jeunes

des quartiers

Entretien avec

Danielle Dubrac, 
Présidente de la CCI Seine-Saint-Denis

En 2018, le Président de la République a demandé aux entreprises des engagements concrets et immédiats de créations d'emplois et d'embauches d'apprentis, en particulier dans les quartiers en difficulté.  Comment avez-vous répondu à cette demande ?

J’ai tout de suite souhaité que les entreprises du territoire répondent favorablement à cette sollicitation en prenant des engagements forts. Pour les accompagner dans cette démarche et relayer sur le terrain l’initiative nationale en faveur de l’Inclusion, nous avons notamment lancé en mars 2019, en présence de Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, le club d'entreprises "La Seine-Saint-Denis, une chance. Les entreprises s'engagent !". Philippe FANARTZIS, notre 1er Vice-Président a été désigné par la CCI pour animer ce club dont il est le référent auprès des pouvoirs publics.

La CCI Seine-Saint-Denis a-t-elle un savoir-faire spécifique et une légitimité pour agir dans ce domaine ?

Nous œuvrons en faveur de ces quartiers en difficulté depuis de nombreuses années en informant et en accompagnant les porteurs de projet ainsi que les entreprises qui souhaitent s’y s’implanter, qu’il s'agisse de commerçants, de professions libérales ou de TPE-PME. La CCI mène ainsi des actions pour créer un "trait d'union" unique entre les quartiers, les entreprises et les pouvoirs publics afin de renforcer le contrat social qui reste un ciment indispensable à la cohésion de notre République. La Seine-Saint-Denis compte au total 10 Zones Franches Urbaines-Territoires Entrepreneurs, ce qui représente, en volume, 10 % de l'ensemble au niveau national, ainsi que 63 quartiers prioritaires. Fortement engagée dans le domaine de l’enseignement-formation, la CCI Paris Île-de-France contribue par ailleurs, et ce, depuis de nombreuses années, au développement de l’apprentissage et à l’insertion des jeunes sur le marché du travail. Nous formons dans nos écoles près de 35 500 jeunes, dont 15 500 apprentis et sur les 500 formations que nous proposons, 400 peuvent s’effectuer en apprentissage.
Notre engagement sur cette question de l’emploi et de l’inclusion est indiscutable ; il ne manquera pas de s'intensifier en 2020.

FOCUS

Le Speed meeting business fête ses 10 ans

Organisé depuis 2010 à l’initiative de la CCI Seine-Saint-Denis, et co-financé par l’Union européenne, cet évènement annuel est très apprécié par les chefs d’entreprise pour son efficacité.

Cette manifestation vise à faciliter le rapprochement et les échanges entre les entreprises du Grand Paris, notamment celles installées en territoires prioritaires, à trouver des contacts utiles et à générer de nouvelles opportunités d’affaires. Le format est simple : des entretiens d’une minute, afin de convaincre les interlocuteurs en présentant son activité, ses offres commerciales, ses savoir-faire, à celles et ceux qui seront peut-être leurs futurs clients, fournisseurs ou partenaires.

94

Proposer des

solutions

concrètes et

directement

opérationnelles

Entretien avec

Gérard Delmas, 
Président de la CCI Val-de-Marne

Au cours de l'année écoulée les réseaux en Val-de-Marne ont été très actifs, pour quels résultats ?

Pour les jeunes entreprises nouvellement créées, nous avons mis en place le Club starter94 qui propose des ateliers de networking mensuels, un LAB "crash test" d'idée, des rencontres avec les Clubs d'entreprises du 94 pour favoriser l'accès à l'écosystème entrepreneurial local. Pour les start-up, nous avons poursuivi le développement du club Agroalia qui fait le lien avec les acteurs de la food tech, les investisseurs, les grands groupes et les experts. Je citerai enfin Coaxion, un réseau qui contribue au développement des échanges, du partage d’expérience et des synergies entre les différents clubs d’entreprises du Val-de-Marne.

L'accompagnement à la digitalisation des entreprises a franchi une nouvelle étape en 2019, pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous avons choisi de mettre en place des actions très concrètes comme la  formation-action « Digital starter program ». Sur 2 jours, les créateurs et jeunes entreprises fabriquent  leur kit digital, mettent en place leur stratégie numérique (page pro, référencement, veille, e-reputation, création de site internet, prospection digitale, ciblage BtoB sur les réseaux sociaux, emailing...). Ils arrivent avec des questions, ils repartent avec des solutions concrètes et immédiatement opérationnelles.

Vous avez également accordé une place particulière au commerce, durement touché par les différents mouvements sociaux...

En 2019, le commerce a été au centre de nos préoccupations avec des actions de dynamisation de centres-villes, l'aide à l’implantation, le coaching pour passer son commerce au digital et le soutien aux commerces impactés par les manifestations de fin d'année. Nous travaillons avec les villes pour anticiper tous ces changements qui impactent le commerce de proximité et avons signé de nombreuses conventions avec elles cette année.

FOCUS

Sup’Excellence : la box des entrepren’her

Déjà fortement engagée, depuis 2015, en faveur de l'égalité femmes-hommes dans le domaine de l'entrepreneuriat à travers la mise en place de différents dispositifs (Melletingo, Excellence), la CCI Val-de-Marne  a lancé en 2019 le programme Sup’ExcELLEnce, destiné aux femmes entrepreneures. Un programme composé de prestations proposées par différents partenaires : coaching en média training avec Dell, formation certifiante au leadership avec ESCP Business School, cross mentoring avec l'Open Mentoring Network, mission entrepreneuriale de 3 jours à Berlin, accompagnements individuels (développement commercial, financement, RH).

Ce programme est cofinancé par la CCI Val-de-Marne, ses sponsors et la Direccte.

A travers la mise en place de ces différents programmes, la CCI Val-de-Marne a favorisé la croissance et la pérennisation des entreprises accompagnées.

Quelques chiffres clés :

  • plus de 50 % des participantes ont embauché en 2019 (avec une évolution du nombre d'emplois en hausse de 80 %)
  • 20 % des lauréates seront des PME à l'issue du programme
  • 65 % d'augmentation du chiffre d'affaires en moyenne entre 2018 et 2019
  • l'ancienneté moyenne des entreprises lauréates est de 5 ans

95

Être au

coeur du

débat public

Entretien avec

Pierre Kuchly, 
Président de la CCI Val-d'Oise

Fidèle à sa mission, la CCI Val-d’Oise a fait entendre tout au long de l’année la voix des entreprises. Quelles ont été les contributions les plus marquantes ? 

Le 5 mars, nous avons organisé à Cergy le Grand Débat des chefs d’entreprise du Val-d'Oise autour des quatre thèmes du débat national : transition écologique, démocratie et citoyenneté, organisation de l’Etat et des services publics, fiscalité et dépenses publiques. Décidé en partenariat avec la CMA, la CPME, la FFB et le Mouvement des entreprises du Val-d’Oise, cet événement a permis à une centaine de participants de faire entendre leur voix.
A l’occasion d’une autre rencontre, nous avons également fait remonter les avis et préconisations des entreprises sur le Pacte Productif destiné à relancer l’industrie.

EuropaCity, un projet qui pouvait générer pourtant de l’activité et de l’emploi sur le territoire a finalement été abandonné. Comment avez-vous réagi ? 

C’est un projet que nous soutenions depuis près de 10 ans. La CCI a, comme les autres acteurs du département, exprimé sa colère et relayé le désarroi des entrepreneurs suscité par l’abandon de ce projet et leurs inquiétudes quant à l’avenir du Triangle de Gonesse. Elle  a ensuite appelé toutes les forces vives du département à se réunir pour réfléchir à l’avenir de leur territoire.

FOCUS

#Madein95 :
un label fédérateur pour l’économie valdoisienne

En 2019, la CCI a fait du label #madein95 un vecteur majeur de valorisation des entreprises du département et de leurs savoir-faire. 

Grâce à une campagne de promotion déclinée tout au long de l’année,  les entrepreneurs du Val-d’Oise ont été invités à s’approprier ce label, porté  par la CCI et soutenu par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et les acteurs économiques. Un kit de communication a été mis à leur disposition gratuitement pour afficher le logo #madein95 sur leurs produits, services et événements.  

Un annuaire, permettant de repérer, à partir d’une carte et/ou d’une catégorie d’activités, les entreprises adhérentes à ce label, a également été mis en ligne. L'idée est de favoriser la promotion de ces entreprises et  l’émergence d’une véritable communauté d’affaires avec les différents acteurs publics et privés du territoire. 

Deux autres évènements ont marqué cette campagne : le lancement, à l’occasion du salon Effervescence, du Trophée #madein95 et la mise en valeur du label dans le cadre de la rencontre « Réseau…lument valdoisiens », un évènement qui a réuni près de 300 personnes autour de nombreux talents du département.

77

Une nouvelle

offre de

prestations au

service du

développement

territorial

Entretien avec

Jean-Robert Jacquemard, 
Président de la CCI Seine-et-Marne

Quelle a été la préoccupation de la Chambre en 2019 ?

Avec les élus, nous avons engagé une réflexion sur la révision politique de notre projet de mandature portant sur la recherche d’un autre modèle économique. Cela nous a conduits à revoir l’organisation de nos services, à structurer une offre de prestations payantes et à mettre en place une démarche commerciale.

Quel est aujourd’hui le fruit de ce travail ?

Notre catalogue de prestations ! Il rassemble une nouvelle offre globale de conseils et de formations s’appuyant sur nos expertises et répondant aux besoins des dirigeants et des élus territoriaux. Il se veut le véhicule de nos activités auprès d’un plus grand nombre de clients et de partenaires, et un outil au service des entreprises et des territoires pour entreprendre, se former et réussir avec la CCI.

Quel sera votre objectif en 2020 ?

En tant que CCI territoriale, nous agissons pour la pérennité et la compétitivité de nos TPE-PME et pour l’attractivité de nos territoires. Nous contribuons à la vie économique locale, nous encourageons l’entreprenariat, nous favorisons la création d’emplois et l’insertion professionnelle des jeunes. C’est pour servir ces objectifs que nous continuerons de mobiliser nos ressources en 2020.

FOCUS

Le développement de l’interconsularité avec « Seine-et-Marne ACC’tive »

Associées sous leur marque commune « Seine-et-Marne ACC’tive », les 3 chambres consulaires du département - Chambre d’Agriculture de Région Île-de-France, Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Chambre de commerce et d’industrie – ont renforcé en 2019 leur coopération en mettant en œuvre de nouvelles actions.

Une offre mutualisée d’expertises d’ingénierie territoriale a été développée. Elle est articulée autour de 4 champs d’interventions :

• Aide à la définition et à la connaissance de l’armature économique et commerciale (observatoires et diagnostics, études…),

• Développement de projets de territoires mobilisant les entreprises autour des enjeux majeurs (développement durable et transition énergétique, transition numérique et innovations, mobilités, foncier, structuration de filières alimentaires et non alimentaires…),

• Accompagnement du développement économique territorial (animation territoriale, mobilisation des réseaux d’entreprises, coordination d’initiatives…),

• Renforcement des compétences par la formation.

4 nouveaux formats de rencontres territoriales d’entreprises « CCI-CMA », permettant d'informer, d’animer et de déployer l'offre d’accompagnement interconsulaire (optimisation des déchets, transition énergétique, aides aux entreprises, plan de déplacement inter-entreprises) ont également été mis en place.

Une première antenne interconsulaire « CCI-CMA » a été ouverte à Dammarie-Lès-Lys, au sein des locaux de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine.

Plusieurs conventions-cadres ont par ailleurs été signées avec 4 territoires seine-et-marnais (Coulommiers Pays de Brie, Marne-et-Gondoire, Pays de Fontainebleau, Plaines et Monts de France), déclinant sur 2 ans plusieurs thématiques de partenariats en matière de développement économique et d’attractivité territoriale.

Enfin, les trois chambres consulaires ont participé, sur un stand commun, à la 58e édition du Congrès de l'Union des Maires et Présidents d’EPCI de Seine-et-Marne.

91

Une CCI

tournée vers

l'excellence du

service client

Entretien avec

Didier Desnus, 
Président de la CCI Essonne

De nouveaux modèles économiques émergent et changent le fonctionnement des entreprises. Quelle analyse en faites-vous ?

De l’agriculture au tertiaire, en passant par l’industrie, la construction ou le commerce, les entreprises doivent concilier création de valeur et préservation de l’environnement. Face à ce changement de paradigme, les défis qui se posent à elles sont clairement identifiés : gérer plus efficacement les ressources utiles, changer les modes de production, privilégier la coopération pour mieux innover, etc. Pour répondre à ces enjeux, de nouveaux modèles économiques voient le jour : économie de la fonctionnalité, économie circulaire, servicielle ou encore collaborative.

Dans ce contexte, quel doit être le rôle de la CCI vis-à-vis des entreprises ?

Nous devons leur permettre de se projeter, d’anticiper le changement et de détecter les enjeux de demain. Nous devons être capables de les accompagner dans leur « disruption » et les encourager à réfléchir à leurs nouveaux business models. Pour cela, la CCI Essonne va renforcer en 2020 son rôle de relai de l’économie de la connaissance. Elle se positionnera également comme apporteur et intégrateur de solutions au service des entreprises et des entrepreneurs. Une stratégie tournée vers l’excellence du service client à chaque étape : première information, diagnostic, mise en relation, formation, conseil, pilotage et suivi de projet.

FOCUS 

Techinnov change de dimension

Organisé pour la première fois à l’Espace Champerret (Paris) sur plus de 5 000 m² - un tournant majeur pour cet événement créé en 2006 par la CCI Essonne - Techinnov  a bénéficié de l’implication très forte de la CCI Paris Île-de-France et  a rassemblé au total plus de 2.000 top décideurs lors de cette édition 2019.

Avec près de  15 000 rendez-vous qualifiés programmés sur la journée, la manifestation apparaît comme « LA » vitrine des capacités d’innovation franciliennes. Présents pour la première fois sur le salon à travers un challenge inédit « open innovation défense », Airbus et MBDA ont pu intensifier leur stratégie d’ouverture aux PME et start-up avec une soixantaine de candidatures reçues pour participer au challenge.