Congrès et salons,
un enjeu pour la région capitale

Avec environ 700 000 m² d’espaces couverts, la région parisienne possède la première offre de surfaces d’exposition au monde. La CCI Paris Île-de-France est un acteur majeur du secteur des congrès et salons, notamment à travers ses filiales Viparis et Comexposium, deux leaders mondiaux dans la gestion d’infrastructures et l’organisation d’événements. L’activité a été lourdement affectée, en 2020, par la crise sanitaire.

01 L’impact économique de la crise sanitaire

La CCI Paris Île-de-France s’est adaptée pour évaluer au mieux les conséquences de la crise sur l’activité du tourisme, qu’il soit d’agrément ou d’affaires. En parallèle, plusieurs réflexions ont été menées sur l’accompagnement nécessaire des entreprises de la filière, les conditions de la reprise et l’adaptation nécessaire de l’offre touristique

Une année noire pour la filière congrès et salons

De mars à décembre 2020, les différentes mesures de restrictions prises par les pouvoirs publics pour faire face à la crise de la COVID-19 ont lourdement affecté l’activité congrès et salons.
Une étude réalisée par la CCI Paris Île-de-France a permis de mettre en lumière, chiffres à l’appui, l’ampleur de l’impact de cette crise sur les entreprises du secteur et l’économie du territoire dans son ensemble.

  • Près de 320 salons ont été annulés (71 % de ceux qui se tiennent habituellement) et plus de la moitié des 1.200 congrès
  • 7,4 millions de visiteurs ne sont pas venus (79 % de la fréquentation annuelle)
  • 85.000 entreprises n’ont pas pu exposer (79 % du nombre d’exposants annuels)
  • 17,2 Md€ de CA non réalisés entre exposants et visiteurs (76 % du CA annuel)
  • 3,4 Md€ de retombées économiques en moins pour le territoire (68 % des retombées économiques annuelles)

Des propositions pour soutenir l’évènementiel

L’annulation et/ou le report des congrès et salons ont eu des conséquences économiques avec un effet « en cascade » pour les organisateurs d’événements, les gestionnaires de sites, les entreprises exposant sur les salons, les prestataires et les nombreuses PME et TPE dont l’activité dépend des opérations événementielles (agences, concepteurs de stands, traiteurs, personnels d’accueil, etc.) et le secteur touristique dans son ensemble (aéroports, transports, hôtellerie, restauration, etc.).
Les acteurs de la filière, regroupés au sein du COPIL Congrès et Salons – instance informelle présidée et coordonnée par la CCI Paris Île-de-France – ont appelé les pouvoirs publics à se mobiliser pour la filière et formulé, dans un rapport, 5 propositions destinées à relancer l’activité.

Tourisme : quelles pistes de relance pour l’après-crise ?

Dans l’attente d’une reprise effective des activités liées au tourisme d’affaires ou d’agrément, la CCI Paris Île-de-France a mené une réflexion sur l’adaptation nécessaire de l’offre dans ce secteur. La Chambre a proposé notamment quelques pistes pour la relance de l’activité :

  • Pérenniser dans le temps l’accompagnement des professionnels du tourisme et du commerce
  • Instaurer un plan “Urgence Tourisme” pour les crises sanitaires et économiques de grande ampleur
  • Promouvoir le tourisme local par un vaste plan de communication collectif
  • Accélérer le virage numérique des professionnels du tourisme
  • Instaurer un suivi régional des plans sanitaires
  • Organiser collectivement la reconquête des clientèles internationales
  • Créer un fonds visant à soutenir le secteur des rencontres d’affaires

Dans le cadre d’une étude réalisée en partenariat avec le Comité Régional du Tourisme (CRT) Paris Île-de-France, le CROCIS s’est penché sur les perspectives de reprise dans ce secteur. A partir d’un premier diagnostic, l’étude a mis notamment en lumière la nécessité d’adapter l’offre pour tenir compte de l’évolution des usages et des modes de consommation touristiques.

La situation est très préoccupante. L’activité des professionnels du tourisme reste fragile sur le long terme. Il faut urgemment renforcer le soutien à ce secteur

Didier KLING
Président de la CCI Paris Île-de-France.

02 La CCI Paris Île-de-France et la filière congrès et salons

Acteur historique dans le domaine des foires, salons et congrès, la CCI Paris Île-de-France participe à l’animation régionale de la filière ainsi qu’à la mise en œuvre d’une politique de place destinées à améliorer l’attractivité de la région capitale. La CCI Paris Île-de-France détient 50 % des deux leaders mondiaux du secteur que sont Viparis et Comexposium. Ces sociétés sont respectivement en charge de la gestion de 10 des principaux parcs d’expositions et palais des congrès franciliens (Viparis), et de l’organisation de grandes manifestations (Comexposium).

VIPARIS

Leader européen des congrès et salons, Viparis est un opérateur de 10 sites événementiels majeurs du Grand Paris, des lieux d’accueil de congrès, expositions, événements d’entreprises et spectacles.

10 centres de congrès et d’expositions
Équipements :

  • 12 amphis
  • 34 halls et pavillons
  • 252 salles de réunion
  • 15 espaces polyvalents

Soit au total :

  • 603.800m² espaces intérieurs
  • 384.900 m² espaces extérieurs

Plus d’information sur www.viparis.com

La situation est très préoccupante. L’activité des professionnels du tourisme reste fragile sur le long terme. Il faut urgemment renforcer le soutien à ce secteur

COMEXPOSIUM

Comexposium est l’un des leaders mondiaux d’organisation d’événements professionnels et grand public, B2B et B2C dans le monde entier couvrant de nombreux secteurs d’activité comme l’agriculture, la construction, la mode, le retail, la santé, les loisirs, l’immobilier, l’agroalimentaire, la sécurité, l’éducation, le tourisme et les comités d’entreprise.

Comexposium organise quatre des plus gros événements français (SIAL, INTERMAT, SIMA, Foire de Paris) et est également présent dans plus de 30 pays à travers le monde.

Comexposium accueille annuellement plus de 3,5 millions de visiteurs et 48.000 exposants sur ses événements.

Plus d’information sur www.comexposium.fr